Menu

Prendre rendez-vous en ligne

Contact : lapuelle@cabinetlapuelle.com

05 61 38 27 17

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h30
et de 14h00 à 19h00

Prendre rendez-vous en ligne

Information

Le cabinet est en capacité de recevoir ses clients dans les locaux en respectant les gestes barrières.
Il est possible d'organiser des visioconférences ou des conférences téléphoniques.

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit de la fonction publique > Gravité de l'acte commis en dehors du service et révocation

Gravité de l'acte commis en dehors du service et révocation

Le 25 août 2014
Il a été reconnu qu'un fonctionnaire qui a commis des actes d'une extrême gravité en dehors de l'exercice de ses fonctions pouvait se voir infliger une sanction disciplinaire.
Une révocation a été prononcée par un arrêté du 10 férvier 2010 à l'encontre d'un fonctionnaire pour des faits commis en dehors de l'exercice de ses fonctions.

Une requête a alors été déposée devant le tribunal administratif de Rouen afin d'obtenir l'annulation de cette décision. Par un jugement en date du 12 mars 2013, sa requête a été rejetée.

Un recours en appel a donc été déposé devant la cour administrative d'appel de Douai qui a considéré dans son arrêt du 23 janvier 2014 que de faits même commis en dehors de l'exercice des fonctions pouvaient donner lieu à une sanction disciplinaire aussi importante que la révocation, en raison de la gravité des fautes commises qui sont ainsi incompatibles avec la qualité de fonctionnaire et portent atteinte à la réputation et l'image de l'administration.

La cour a ainsi examiné, d'une part, si la faute necessitait une sanction, et d'autre part, si cette sanction était proportionnée.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit de la fonction publique