Menu

Prendre rendez-vous en ligne

Contact : lapuelle@cabinetlapuelle.com

05 61 38 27 17

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h30
et de 14h00 à 19h00

Prendre rendez-vous en ligne

Information

Le cabinet est en capacité de recevoir ses clients dans les locaux en respectant les gestes barrières.
Il est possible d'organiser des visioconférences ou des conférences téléphoniques.

Vous êtes ici : Accueil > Droit des contrats publics > ANNULATION DE LA PROCEDURE DE PASSATION : MANQUEMENT A L’OBLIGATION DE MISE EN CONCURRENCE AYANT ...

ANNULATION DE LA PROCEDURE DE PASSATION : MANQUEMENT A L’OBLIGATION DE MISE EN CONCURRENCE AYANT DES INCIDENCES SUR LE CLASSEMENT DES SOCIETES

ANNULATION DE LA PROCEDURE DE PASSATION : MANQUEMENT A L’OBLIGATION DE MISE EN CONCURRENCE AYANT DES INCIDENCES SUR LE CLASSEMENT DES SOCIETES
Le 17 octobre 2019
Le Conseil d’État a récemment annulé une procédure de passation suite à une irrégularité portant atteinte à l’égalité de traitement des candidats susceptibles d’avoir des conséquences sur le classement des sociétés.

CE, 12 juillet 2019, n°429782, Société Cerba et Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM)

La Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM) a lancé une procédure d’appel d’offre pour le programme français de dépistage du cancer colorectal reposant sur l'utilisation d'un test immunologique et sa solution de lecture. La CNAM a choisi d’effectuer la procédure de passation en partenariat avec la société Cerba.

Les sociétés évincées, Eurofins Biomnis, Laborizon et eBioSanté ont demandé chacune au juge des référés du tribunal administratif de Paris, d'annuler la procédure de passation du marché public et d’enjoindre à la CNAM de reprendre la procédure de consultation, au motif qu’une information incomplète et erronée a été fournie aux entreprises candidates en ce qui concerne « le nombre et la répartition des commandes entre celles portant sur des coffrets de 20 " kits " de dépistage et celles portant sur des coffrets de 50 " kits ", alors qu'il s'agissait d'une information utile pour l'élaboration des offres, car elle avait notamment une incidence sur le coût du transport ». En effet, seule la société Cerba, soit le candidat titulaire sortant, a bénéficié de ces données.

Par une ordonnance, en date du 1er avril 2019, le juge des référés du tribunal administratif de Paris a fait droit aux demandes des sociétés évincées, notamment en annulant la procédure.

La société Cerba et la CNAM se pourvoient en cassation pour obtenir l’annulation de cette ordonnance.

Dans un premier temps, le Conseil d’Etat a relevé que les mesures de publicité et de mise en concurrence n’avaient pas été respectées. Ainsi, cette irrégularité porte atteinte à l’égalité de traitement des candidats, puisque la société sortante a, dans ce cas, bénéficié d’informations non communiquées aux entreprises concurrentes.

Dans un second temps, il estime « que le manquement […] tiré du caractère incomplet des informations données aux candidats, était caractérisé et susceptible d'avoir lésé la société eBioSanté, dans la mesure où l'écart de notation » était minime  « sur le critère du prix entre son offre et celle de la société Cerba ». Cette irrégularité aurait potentiellement lésé un candidat par rapport à son classement.

Ainsi, le Conseil d’Etat confirme l’annulation de la procédure de passation prononcé par l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Paris, en date du 01/04/2019, n° 1904340.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit des contrats publics